Tab Content
LeonelDahl
Tab Content
LeonelDahl

LeonelDahl
Biography:
Un entretien avec Taoufik TAHAR

Cr en 1997 par Gilbert WAHNICH, Eldorauto
est devenu un acteur incontournable du monde de lautomobile.
Lenseigne qui possde une dizaine de grandes surfaces lenseigne, ouvrira dans
les mois qui viennent dix autres points de vente. De nombreux projets sont en cours,
notamment en centre ville.

Yves SASSI : Votre enseigne sest dveloppe en succursales.
Pourquoi lancez-vous aujourdhui un programme de dveloppement de franchises ?


Taoufik TAHAR : Lenseigne a t cre en 1997 par Gilbert WAHNICH,
qui en est le prsident et le principal actionnaire.
Depuis cette date, 2 3 ouvertures ont t ralises
chaque anne. Il est vrai que le groupe a une culture de dveloppement en propre.
Et donc un rel savoir-faire, non seulement dans notre mtier de base,
mais aussi dans celui de la cration de points de vente. Ctait donc le moment de passer
la vitesse suprieure.

Nous avons un bon concept qui ne demande qu se dvelopper.
La France est vaste le monde encore plus et nous mettrions trop de temps dvelopper lenseigne si nous nutilisions pas le levier quest la
franchise.


Depuis le dbut de lanne, nous avons mis en place
les aspects administratifs et juridiques, puis nous avons fait le salon de la franchise, en pensant
que nous ne ferions pas beaucoup de contact, ntant pas encore tout
fait prts. En ralit, le salon nous a confirm lintrt que portent les crateurs dentreprise notre secteur.



Pouvez vous nous prsenter le concept Eldorauto ?

Cest un concept de grandes surfaces de lautomobile.
Tous nos magasins ont environ 4.500 m, soit 3.000 m de vente et 1.000 m datelier.

Notre enseigne est positionne sur la fourniture de pices
et sur lentretien du vhicule. Chaque magasin dispose dun atelier de montage,
rparation et entretien, mais, dans notre communication, cet aspect nest pas mis
en avant. Cest le produit, le choix unique, la mise en avant de marques qui sont privilgis.
Les ateliers sont plus considrs comme des services que nous rendons
nos clients.

Nous proposons un choix extrmement tendu de produits, essentiellement, de marques.

Tant dans le domaine de laccessoire automobile, que des marques de prt--porter sport, chaussures, gadgets, cadeaux
Il y a un lment galement qui nous confirme la justesse de notre positionnement : les femmes sont de plus en plus clientes de nos magasins.

Simplement parce que nous avons conu un concept anti macho .

Nous proposons des produits techniques, de marques, bien entendu, mais aussi des produits de confort, des siges pour enfants,
des cadeaux. Et le magasin est plus convivial quun garage ou un atelier.
Ce qui en fait un concept unique.

Dautre part, nos vendeurs suivent des formations, non seulement techniques (ce sont des passionns) mais galement
une formation la vente. Nous sommes sur un type
de vente comme la FNAC, ou le vendeur est un connaisseur, mais aussi un bon conseiller.

Il nest pas l pour pousser la vente, mais pour aider le client.

Et a, on le sent nettement sur le panier moyen du client.

Quelles sont les conditions pour crer une grande surface Eldorauto ?


La cration dun point de vente ncessite une superficie
importante (minimum 3.000 m) et donc un stock d'environ un million d.

Linvestissement global est de lordre de 1,5 million d et nous demandons nos partenaires
de disposer dun apport correspondant la moiti.

Ces barrires lentre permettent de travailler dans la dure,
de crer des entreprises qui russiront.
Le chiffres daffaires gnr est trs consquent.
En premire anne, il tourne autour de 7 millions d, pour atteindre 9 10 millions partir de la 3me anne avec un effectif de 40 personnes.

Qui sont vos partenaires ?

Nos partenaires doivent tre capables de diriger une vritable PME.
Ce sont des chefs dentreprise issus de la grande distribution, pour
lessentiel. Il faut savoir que la grande distribution ne permet plus,
aujourdhui de gagner autant dargent. Les meilleurs emplacements
sont pris, les autorisations de plus en plus difficiles
obtenir et il faut bien dire que les meilleurs programmes
sont pris par des franchiss dj en place.

Nous avons aussi de nombreux candidats qui sont des multi franchiss.
Ils possdent plusieurs affaires et veulent investir dans un nouveau domaine en forte croissance.



Vous savez, cest une mission passionnante. Chaque implantation est une cration dentreprise,
qui ncessite normment dimplication de la
part de lentrepreneur et de toutes nos quipes.
Le niveau des contacts est trs lev.

Quels sont vos projets lexport ?

A ltranger, nous sommes courtiss par de trs nombreux partenaires
qui viennent Paris et visitent limmeuble de la Grande
Arme. Cette visite leur suffit pour comprendre lenjeu !
Nous avons sign des contrats pour lEspagne et le Portugal.
Dautre part, nous travaillons en ce moment sur
des projets sur le Maroc, la Turquie, le Liban, le Golfe, lEgypte,
la Tunisie, lAutriche, la Grce
Les tudes que nous avons faites nous confirment que les pays du pourtour de
la Mditerrane sont dexcellents marchs pour nous.
Deux raisons principales pour cela. Un rseau de concessionnaires et
de rparateurs insuffisants et une population qui aime son vhicule et
veut lentretenir avec des pices dont lorigine et
la qualit sont certaines. On apporte la French Touch parce que nos magasins respectent le vhicule.
Dautre part, jajoute que nous matrisons parfaitement la logistique ncessaire nos mtiers.

Vous implantez vos magasins en priphrie des grandes villes.
Avez vous des projets de centre ville ?

Effectivement, nous sommes sur un projet de centre ville, qui viendrait
en complment de notre concept de base.
Il sagit de magasins de surface traditinnelle, proposant les accessoires lis notre mtier :
prt porter, cadeaux, drugstores, gadgets Nous souhaitons enraciner le concept et ces nouveaux magasins feront partie de la politique du groupe.

Pour linstant, le concept nest pas totalement finalis et nous ne le proposerons la franchise quaprs lavoir test.
Nous ne voulons pas que nos franchiss soient des cobayes.



Olymp Capital Gestion (OCG), une socit de gestion de
fonds nouvellement cre, prpare le lancement dun nouveau fonds
dinvestissement, le premier du genre en Tunisie, puisque
spcialise dans le rachat et la restructuration dentreprises en difficult.


OCG entend cibler les petites et moyennes entreprises tunisiennes,
ralisant des chiffres daffaires allant de 1 20 millions deuros, et ce quels que soient leurs
domaines dactivit.

Ce nouveau fonds est en cours de cration en collaboration avec Alternative Capital Partners (ACP), dirige par Mme Selma Bellagha.
Dot, en principe, dune premire cagnotte de 20 millions de dinars, il permettra de
restructurer une dizaine de socits dans lesquelles OCG sera au minimum majoritaire, pour tre en mesure
dappliquer nos ides et de grer notre guise.

Au-del de linvestissement financier, lobjectif dOlymp CG est dapporter aux socits reprises des solutions adaptes permettant un dveloppement prenne
et durable mises au point par une quipe dexperts tris
sur le volet et qui se trouvent tre les fondateurs-actionnaires de la socit de gestion de fonds: Khalil Sellami, Taoufik Tahar, Maher Kallel, Mohamed Hammami,
Anis Fourati et Adel Fendri.

Ce vritable commando de choc sest constitu aprs le 14 janvier 2011,
mais ses membres se connaissent depuis longtemps, en particulier
les deux initiateurs du projet, savoir Khalil Sellami et Taoufik Tahar.



Les deux hommes se connaissent depuis prs de six ans et sapprcient mutuellement.

Mais jusqu rcemment, ils navaient
jamais pens quils pourraient un jour travailler ensemble.

Alors que Taoufik Tahar, un consultant qui a cr et gr de nombreuses entreprises, vit en France,
Khalil Sellami travaille en Tunisie o
il est rentr en 1989 aprs des tudes au Canada.
En 22 ans, il a travaill dans plusieurs groupes parmi les
plus importants en Tunisie dont, en particulier,
Poulina Group Holding- et pensait, avant la rvolution, continuer passer dune entreprise
une autre durant le reste de sa carrire, avoue Khalil Sellami.


Mais aprs la rvolution, Taoufik Tahar et Khalil Sellami ont vu autrement les choses.

Avant on avait peur de sauter le pas et denvisager le lancement dun projet.

Au lendemain du 14 janvier 2011, les deux hommes ont repris contact.
Nous avons discut et progressivement une ide
a commenc merger, indique Khalil Sellami,
prsident-directeur gnral dOCG.
Pour avoir appris beaucoup sur la gestion et la
restructuration dentreprises, Khalil Sellami voulait faire
profiter de ce savoir-faire qui fait dfaut beaucoup dentreprises dont
les fondateurs sont arrivs aujourdhui
lge de la retraite. Or la question de la succession en Tunisie na pas t bien traite.
On ne sait pas comment transmettre les pouvoirs, comment oprer les cessions
et bnficier des incitations financires, etc..


De son ct, Taoufik Tahar a de lexprience dans la gestion de fonds et en a mont deux ou trois en France, observe son partenaire.
Les deux hommes se sont alors mis en tte de crer en Tunisie un fonds spcialis dans
la reprise et la restructuration dentreprises en difficult qui sont ensuite cdes, au
bout de trois ans au maximum, des hommes daffaires ou des fonds dinvestissement de dveloppement, ou en les introduisant en Bourse.


Taoufik Tahar et Khalil Sellami ont ensuite parl de leur ide des comptences croises au cours de nos carrires et
qui ont fini par se joindre au tandem. Nous avons tous presque le mme
ge, avons travaill pour la plupart en Tunisie et en connaissons
les mcanismes, le march et le systme tunisiens.

En dpit de l'ouverture du march depuis le 1er juillet 2004, le march du gaz en France reste trs oligopolistique.
La dcision prise au mois de novembre dernier par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie, de ne pas rpercuter la hausse du prix du ptrole sur les tarifs du gaz pour des raisons politiciennes, a contribu freiner
l'mergence d'un semblant de concurrence. L'assurance donne rcemment par
Bercy de relever les tarifs du gaz cet t permet aujourd'hui Altergaz,
premier acteur indpendant sur le march du gaz,
de sortir du bois.

La socit a t cre par d'anciens dirigeants de Gaz de France, Jean-Paul George (prsident) et Robert Delbos (directeur gnral dlgu) associs Taoufik Tahar (directeur gnral).

Elle va terminer la semaine prochaine un placement priv hauteur de 15 millions d'euros et vise, dans un second temps,
une cotation en Bourse.
Cibler les professionnels...

La leve de fonds s'explique essentiellement par les risques lis cette industrie, qui
impliquent de scuriser l'approvisionnement et le transport du gaz.
Un contrat de fourniture a d'ores et dj t conclu
avec l'italien ENI pour obtenir du gaz en provenance de la mer du Nord.


L'ambition des trois dirigeants n'est pas de s'attaquer au march
des industriels nergivores , constitu de quelque 250 sites industriels (depuis l'ouverture du march, Gaz de France n'en aurait perdu
que 25). Trop petit pour s'attaquer ce crneau, Altergaz vise le
segment des professionnels, un march de 4,5 milliards d'euros.
Plus prcisment encore, le coeur de cible est constitu
par 30.000 grands comptes (centres commerciaux, immeubles de bureaux, collectivits locales, hpitaux...).


... en attendant les particuliers
L'objectif de la socit, qui livrera ses premiers mtres cubes de gaz
le 1er octobre, est d'obtenir 4 % de ce march l'horizon 2007-2008 (ce qui reprsente
1,3 % de la consommation franaise) et d'tre prt pour l'ouverture du march aux particuliers,
le 1er juillet 2007, qui concernera 11 millions de consommateurs et est estim 6 milliards
d'euros.

Altergaz espre vendre 2,66 trawattheures (TWh, milliards de kilowattheures en 2006) et 6,72 TWh en 2007 pour un chiffre d'affaires de 169
millions d'euros. La socit, qui espre atteindre le point mort ds
l'an prochain, compte tirer son pingle
du jeu par un faible cot d'acquisition des clients , l'optimisation du cot de l'acheminement du gaz (le transport reprsente 42 % du prix pour le
client), une meilleure connaissance de la clientle des
professionnels, de faibles dpenses de marketing et des cots fixes extrmement faibles (5 % des cots totaux).


Autant d'avantages qui pourraient lui permettre de faire des offres 5 % moins chres que celles de l'oprateur historique.
Location:
Cannes-La-Bocca
Interests:
Urban exploration, Auto audiophilia
Occupation:
study Nutritional Sciences


0
0
05-15-2019 07:07 AM
05-15-2019
/
0
http://b3.zcubes.com/v.aspx?mid=873917